Le Bharatanatyam

Le Bharatanatyam est une danse classique originaire de l'Inde du sud, de la région du Tamil Nadu.

Jadis, ce style de danse se pratiquait dans les temples hindous par les devadasis (servantes de dieux) qui avaient dédié leur vie à cet art. Aujourd'hui le Bharatanatyam est une des formes les plus connues et appréciées sur la scène en Inde et dans le monde entier.

Cet art, daté de plus de deux milles ans, demeure vif et actuel.

La structure de la danse permet au danseur ou la danseuse de passer de l'abstrait au concret, de la célébration extatique du rythme au lyrisme minimaliste.

On distingue le Nrta ou la partie abstraite de la danse au Nrtya, la partie narrative. Dans l'une, le danseur ou la danseuse sculpte l'espace en traçant  des lignes géométriques et précises, et interprète des phrases rythmiques complexes. Dans l'autre, il ou elle évoque toute la gamme des émotions humaines, crée des mises en scène dramatiques et joue des épisodes de la mythologie indienne ainsi que de la poésie ancienne.

L'unisson de ces deux aspects, Nrta et Nrtya, offre aux spectateurs une expérience sensorielle puissante.


La danse indienne provient de plusieurs origines : les anciens manuscrits, la tradition orale, la poésie tamoule et telugu, les statues dans les temples et les rites.

Parallèlement à ces racines traditionnelles, la danse continue son parcours et s'imprègne de contes populaires, du langage de la rue, des gestes quotidiens ; elle respire l'air du jour, de notre ère.

Jamais l'art ne se fige : la statue du temple ou le mouvement de la danse sont aussi vivants et vibrants qu'il y a des milliers d'années.

The Indian dance derives from several origins: the ancient manuscripts, the oral tradition, the Tamoul and Telugu poetry, the statues in the temples, the temple rituals.

Parallel to its traditional roots, the dance traces it's way, influenced by folk tales, daily gestures, modern expressions. Thus the dance breathes and lives the era of our time.

Never does the dance freeze, or stay immovable just as the temple statues seem to be in constant motion, so is the motion of the dance. It is as vibrating and lively as it has been from thousands of years.